Le procédé Lavoisier

Tous nos couteaux sont fabriqués en France, à Couzon au mont d’Or, dans le Rhône.

Un procédé sans usinage mécanique

L’intégralité du profil de la lame (appelé l’émouture en coutellerie) est formée de manière électrochimique, à l’aide du procédé Lavoisier, breveté.

En quelques mots : une préforme en acier est plongée, après traitement thermique, dans un bain spécial, relié à un générateur de courant électrique. L’acier est dissous sélectivement pour obtenir un profil tranchant et, à la sortie, une lame est formée par usinage purement chimique.

Et l’acier a les mêmes propriétés qu’habituellement ?

Sans aucun doute ! Notre procédé n’altère en rien la structure cristalline interne de l’acier.

Contrairement aux méthodes abrasives, il n’entraîne pas d’échauffement susceptible de compromettre le traitement thermique de l’acier.

Tous nos couteaux sont faits dans l’excellent et renommé acier inoxydable 14C28N du métallurgiste suédois Sandvik. La taille très fine de ses carbures assure un aiguisage très facile et une excellente résistance à la corrosion.

Et le tranchant ?

Le procédé Lavoisier permet d’obtenir des tranchants “rasoirs” exceptionnels grâce à sa précision d’usinage électrochimique. Constatez par vous-même :

Le tranchant rasoir d’un couteau Lavoisier

Quels intérêts ?

Ils sont nombreux :

  • éviter de lourds investissements dans des machines abrasives servant industriellement à former les lames,
  • donc proposer des couteaux entièrement fabriqués en France,
  • obtenir une régularité sans faille du fil, grâce à une précision d’usinage de l’ordre du micromètre (un millième de millimètre, ou encore 40 fois plus fin qu’un cheveu)
  • travailler sur des aciers durs : notre procédé, étant chimique et non mécanique, se moque de la dureté du matériau : le profil est formé avec autant de facilité quel que soit l’acier !

Pourquoi ce nom de Lavoisier ?

Notre procédé utilisant un principe électrochimique, c’est en hommage à Antoine Lavoisier, scientifique français du XVIIIe siècle et père de la chimie moderne, que nous avons choisi ce nom.

Quel état de surface ?

Le poli mat de nos lames est obtenu par électropolissage, technique ayant gagné ses jalons en conquérant l’industrie médicale, l’agroalimentaire et l’industrie pharmaceutique. Elle est reconnue comme la seule méthode viable pour obtenir des états de surface exempts de tout micro-trou où pourraient se loger des bactéries ou parasites !

Leur résistance à la corrosion et leur aptitude au nettoyage s’en trouvent par ailleurs grandement augmentées : un avantage de plus !

Enfin, et c’est une signature du procédé Lavoisier, notre profil formé électrochimiquement laisse apparaître la structure interne de l’acier, donnant à nos lames un aspect damassé :

L’aspect damassé, signature des lames Lavoisier en 14C28N

Boutique en ligne